Andrée Jardin

  • Portrait ANDRÉE JARDIN 1
    TOUT A COMMENCE IL YA UN SIECLE...

    George-René Julio, le futur époux d’Andrée Jardin débute son apprentissage de brossier à Nantes, non loin des abattoirs de Talensac où l’on se fournissait en matières premières. En 1947, il ouvre sa propre brosserie. Au fil des décennies, l'entreprise se spécialise dans la fabrication de brosses sur-mesure pour l'industrie. L'avènement du plastique et le début de la mondialisation commencent à dévaloriser ce que l'on appelait les "articles de Paris" : brosse à cheveux, brosse de toilette, brosse à dent, brosse de maquillage, brosse à habit, brosse de ménage, balai, ...



  • Portrait ANDRÉE JARDIN 2
    LA RENAISSANCE DES "VRAIS BALAIS"

    Un siècle plus tard, les petits fils Jean -Baptiste et François -Marie décide de rééditer les mythiques brosses avec une monture en bois de hêtre français. Ils font appel à la Brosserie Julio qui aujourd'hui encore perpétue la tradition centenaire de l'industrie brossière : le travail des soies est basé sur l'expérience de générations où rien ne remplace le doigté des artisans pour obtenir une qualité exclusive. Simplicité, qualité, durabilité: c'est l'ADN d'Andrée Jardin!                                                                  



  • Portrait ANDREE JARDIN 3
    UN ENGAGEMENT !

    Qu’elles soient de crin ou de soie, ces brosses permettent de protéger et nettoyer parfaitement les sols modernes comme les plus précieux : pierre naturelle, terre cuite, béton ciré, mosaïques, parquets rares…Acheter une brosse Andrée Jardin c’est s’engager aux côtés d’un façonnier garant de la préservation d’un savoir-faire français; c'est aussi donner un sens à ses achats et se poser des limites face au gaspillage, à la nouveauté pour la nouveauté et aux promesses non tenues.



Suivez @maisongodillot sur Instagram